Contacter Auddice

Recherche
et développement

Impliquées dans la recherche et développement, nos équipes souhaitent accompagner la réussite des projets menés en étant force de proposition et novateurs sur les éco-solutions de demain. Nous collaborons ainsi depuis plusieurs années à différents programmes de recherche (expertises, applications dans l’écologie…).

auddicé est investi depuis plusieurs années dans le développement d’activités R&D. Cet engagement se traduit à plusieurs niveaux :

  • Co-encadrement de thèses en partenariat avec le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris
  • Participation aux groupes de travail R&D
  • Participation aux colloques nationaux et
    internationaux
  • Réponse à des appels à projets
  • Publication d’articles scientifiques dans des revues internationales

auddicé s’engage sur des projets visant à mieux comprendre l’impact des projets d’aménagement sur la biodiversité et à leur traduction sur le terrain en proposant des recommandations opérationnelles destinées notamment aux acteurs territoriaux

Leroux C., Barré K., Valet N., Kerbiriou C., & Le Viol I. (2024). Distribution of common pipistrelle (Pipistrellus pipistrellus) activity is altered by airflow disruption generated by wind turbines. Plos One. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0303368.

Leroux C., Le Viol I., Valet N., Kerbiriou C., & Barré K. (2023). Disentangling mechanisms responsible for wind energy effects on European bats. Journal of Environmental Managment, 346. https://doi.org/10.1016/j.jenvman.2023.118987.

Leroux C., Kerbiriou C., Le Viol I., Valet N., & Barré K. (2022). Distance to hedgerows drives local repulsion and attraction of wind turbines on bats: Implications for spatial siting. Journal of Applied Ecology, 00, 1–12. https://doi.org/10.1111/1365-2664.14227.

En 2019, auddicé initie, aux côtés du MNHN, une thèse CIFRE sur «  l’impact des éoliennes sur l’attractivité et la qualité des habitats de chasse des chiroptères ».
Ces travaux se concentrent essentiellement sur les haies, habitat essentiel, tant pour la chasse que pour les déplacements pour les chiroptères.

auddicé mène actuellement trois projets de recherche, en partenariat avec le CESCO (MNHN) :

1. Chiro-Eolhab pour identifier les effets des éoliennes sur les chiroptères et les variations de ces effets selon le contexte paysager, la saison et l’âge du parc – financement FRB-Mirova Foundation (« Impact des énergies éoliennes sur la biodiversité ») – 2024-2025

  • Porteurs de projet : auddicé biodiversité et le CESCO (MNHN)
  • Partenaires techniques et financiers : voir partenaires de la thèse

2. Chiro-Eolum pour déterminer l’effet du balisage lumineux des éoliennes sur les chiroptères – financement ADEME (« Énergie Durable : production, gestion et utilisation efficaces ») – 2024-2025.

  • Porteurs de projet : auddicé biodiversité et le CESCO (MNHN)
  • Partenaires techniques principaux : Enertrag & Dark Sky.
  • Autres partenaires techniques et financiers : voir partenaires de la thèse.

3. Envoltaïque Sud-Est pour évaluer les effets des centrales photovoltaïques au sol sur les communautés d’avifaune – financement OFB (« Envoltaïque ») – 2024 à 2028.

  • Porteur de projet : auddicé biodiversité
  • Partenaires scientifiques : auddicé environnement et le CESCO (MNHN)
  • Partenaires techniques : Engie green ; EDF Renouvelables ; Luxel ; Valeco ; Urbasolar ; Tenergie
  • Partenaires financiers : Boralex ; France Renouvelables ; TotalEnergies Renouvelables ; Sun’R Power

Un quatrième projet en partenariat avec l’Office Français de la Biodiversité (OFB) se concentre sur l’évaluation des effets de la typologie des haies sur les chiroptères afin de proposer des recommandations pour optimiser l’utilisation de haies en tant que mesures de compensation. Les résultats permettront à la filière éolienne de mieux appréhender les enjeux dans un paysage et d’envisager des mesures de compensation adaptées et efficientes.

Depuis 2007, nous évaluons pour de nombreuses entreprises et territoires l’effet de la pollution lumineuse sur la biodiversité. Nous avons notamment réalisé :

  • La Trame sombre de Douai
  • Les Trames noires pour 5 parcs nationaux, ainsi que pour les métropoles de Metz, Bordeaux, Marne-et-Gondoire, Maubeuge-Val de Sambre
  • L’étude de l’effet de différentes modalités de gestion de l’éclairage sur l’activité des chauves souris : cas du square René Le Gall (Paris)
  • Le projet LUCIOLE de la ville de Lille

Fort de cette expérience et résolu à s’inscrire dans une démarche d’amélioration des connaissances sur cette thématique, auddicé a co-encadré une thèse intitulée « Pollution lumineuse et biodiversité – quels leviers d’action pour limiter les impacts de l’éclairage public sur la faune nocturne ? » avec le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) de Paris